Vignes et Vignerons du Trièves, pour la sauvegarde des vins oubliés

Thématiques : 
2587 lectures
Cerclées des sommets des Hautes-Alpes et des plaines de la Drôme, les terres du Trièves regorgent de trésors patrimoniaux et de richesses naturelles singulières. Ce territoire inspire ses habitants qui donnent vie à des projets mariant patrimoine et environnement. Exemple avec l'association Vignes et Vignerons du Trièves qui se mobilisent pour la protection et la réintégration de cépages historiques du Trièves.
En 2004, lorsque quelques habitants du Trièves se lancent dans l'exploitation des vignes à des fins commerciales, ils se heurtent à l'interdit de la législation française. La raison ? Ces vignobles ne correspondent plus aux cépages réglementaires qui depuis le 20e siècle sont privilégiés pour leur rendement. Ils ne figurent donc plus sur le cadastre et ne peuvent être commercialisés. Une solution prend corps en 2008, avec la création d'un statut juridique associatif qui permet les échanges entre ses adhérents en toute légalité.
 
A la recherche des cépages perdus
Un conservatoire pour la sauvegarde du patrimoine vinicole et arboricole est mis en place afin de retrouver et de remettre en culture les espèces historiques de vignes et d'arbres fruitiers. Un travail d'inventaire s'engage, il explore le territoire et consulte les actes notariés qui gardent les traces des vignobles du cru. Les anciennes vignes refont surface et commencent à être replantées. C'est ainsi que l'Onchette, un cépage quasiment disparu en France a été retrouvé dans le Valbonnais et remis en culture dans le Trièves.
Grâce à cette recherche, l'association et les vignerons installés replantent plus de deux hectares de ceps anciens choisis en fonction du climat, du sol, de la végétation existante et de l'altitude, capables de s'adapter à l'environnement de moyenne montagne.
 
Le Pressoir, une coopérative agricole sous forme de SCIC
Pour fabriquer le vin et développer ses projets, l'association doit s'équiper et investir. Elle doit acquérir du matériel, organiser ses compétences et mobiliser des financements plus importants. Une nouvelle entité juridique est créée en 2013 avec la SCIC Le Pressoir qui permet aux propriétaires de vignes et aux jeunes exploitants de vinifier, de transformer les fruits en jus tout ça dans le respect du cadre administratif français. Exploitants, collectivités, association VVT ou particuliers, toutes les personnes concernées ou impliquées sont associées à la démarche dans l'esprit de coopération initié par l'association VVT. Si le mouvement de sauvegarde des cépages du Trièves est bien engagé avec l'association et la SCIC, l'enjeu est encore de trouver un équilibre économique pour poursuivre le développement de cette filière.
 
 
Alors goûtez maintenant !
Le vin produit reste distribué entre les adhérents et n'est pas proposé à la vente. Une boutique L'engrangeou est cependant installée au siège de la Scic situé au centre de Mens. Eric Cholat, salarié de la Scic, y transmet sa passion et son enthousiasme pour les vins "commercialisés" des cépages de l'arc alpin et cultivés par des vignerons engagés. Cette nouvelle activité éco-touristique autour de la promotion des produits locaux, est aussi une opportunité d'animations culturelles avec des ateliers dégustations ou des expositions d’œuvres d'art temporaires.

 

Témoignage
Extrait de la Treille n°8 décembre 2013 – Paroles de vignerons, entretien avec Samuel Delus
 
« Fils et petit fils d'agriculteur, j'ai toujours été attaché à la terre. Aussi, après une dizaine d'année passées à travailler dans l'audiovisuel à Paris, ma compagne et moi avons décidé de revenir nous installer à la campagne dans mon village natal du Trièves à Prébois. J'avais alors la ferme intention de concrétiser un projet qui me trottait dans la tête depuis un moment : restructurer le vignoble historique de Prébois célébré dans plusieurs romans de Jean Giono et de m'installer comme vigneron. Ce vignoble dont il ne restait quasiment rien, hormis des hectares de friches et quelques vignes familiales était voué à disparaître. Suite à un véritable parcours du combattant administratif qui a duré 8 années, j'ai pu créer mon entreprise et obtenir des droits d'exploitation en décembre 2011. Depuis j'ai planté 1,6 Ha sur le coteau de Moulin Vieux et je vais poursuivre les plantations pour atteindre environ 2 Ha de production.
L'encépagement est constitué de variétés précoces et plutôt communes (pinot gris, chardonnay, gamay, pinot noir) et de cépages alpins plus rares (douce noire et altesse). Je prévois également la plantation de cépages autochtones tels que le Durif et l'Onchette, dès que la réglementation le permettra. Aussi je serai en mesure de diffuser dans les prochaines années des vins atypiques de qualité issus du renouveau d'un vignoble historique remarquable et isolé à 800 m d'altitude.
Les vignes du Domaine de l'Obiou vont redonner au paysage ses couleurs d'antan et gageons que le nectar qui en sera issue, finira dans nos verres très bientôt.»
 
Retrouvez le site internet sur : vignerons-trieves.com
 
 
 
 

Portfolio

A propos de l'auteur

Scop La Péniche

La Scop la Péniche est une entreprise coopérative spécialisée dans l'animation de communautés professionnelles autour des enjeux de communication web, de numérique et de data.

Elle assure l'accompagnement à maitrise d'ouvrage à la stratégie, à la conception et à l'animation éditoriale...

Coordonnées

.
38000 Grenoble
Email